La robe Ariel


Couture, Garde-robe / dimanche, mars 17th, 2019
Je n’en reviens pas de pouvoir vous présenter ma robe Ariel de la Maison Victor terminée et portable. Elle est confortable et répond finalement à toutes mes attentes. Mais ça a été un travail de longue haleine, je vous raconte.

Il était une fois, un coup de cœur pour une robe (si, si). Une robe simple et élégante : la robe Ariel. Mais ce projet, qui me paraissait idéal est devenu un projet boulet… J’en aurais pleuré, puis j’ai décidé de la reprendre et la voici !

Donc, ma vilaine petite robe. Elle a une histoire un peu comme le vilain petit canard : elle était moche et est restée au placard, puis je l’ai reprise et retouchée et elle s’est transformée en la petite robe noire que je m’étais imaginée. Ma robe Ariel est devenu une de mes favorites.

Ariel LMV robe

Le modèle

La robe Ariel est donc un modèle La maison Victor, issu de l’édition septembre-octobre 2015. Je la voyais parfaitement comme LA robe pour les fêtes de fin d’année. Ce qui m’a plu tout de suite c’est son élégante simplicité : l’encolure danseuse, les découpes princesse et la jupe évasée.
Pour la réaliser, La Maison Victor conseille un tissu moyennement lourd pour le tombé de la jupe et avec un peu d’élasticité pour plus de confort. J’ai choisi un crêpe noir avec une touche de lurex doré et, pour la petite touche de folie supplémentaire, un fil doré pour réaliser les surpiqûres du buste (c’est le détail discret).

En soi, pas de grandes difficultés dans la réalisation. Comme toujours, explications et schémas sont clairs et faciles à suivre et il n’y a pas trop de pièces à couper. En réalité, elle était prête pour la fin d’année 2015, prête pour le réveillon de Noël, mais importable ! Sincèrement, j’en aurais pleuré de rage.

robe Ariel LMV

J’avais coupé un 36, d’après le tableau des tailles (mais j’avais dû mal prendre mes mesures à ce moment-là (ou avec le mauvais SG...)). Ceci dit, la modification de l’encolure aurait été nécessaire, même avec un 34, car il s’agit d’un problème du patron.
Au premier essayage, catastrophe : trop longue, trop large (de partout) et une encolure qui baille n’importe comment. On aurait dit une bonne sœur dans une robe trop grande… Bref, pas possible de la porter pour Noël ni pour la nouvelle année, car il y avait trop à refaire. Ma robe Ariel a donc fini au placard.

Les retouches

Je n’ai  pas de photos de l’« avant », mais j’ai dû pas mal reprendre ma robe Ariel.Je l’ai ressortie cet hiver, en me disant que ce serait bien que je termine les projets boulets et je l’ai enfilée — à l’envers — à Jody (alias mon mannequin). Après une grande inspiration, j’ai commencé mes retouches. Elles ne sont certainement par réalisées dans les règles de l’art, j’ai repris au fur et à mesure jusqu’à obtenir ce je souhaitais.

D’abord, la taille. J’ai placé des épingle en partant de l’emmanchure (je ne savais pas du tout comme je pouvais la redessiner), en suivant le dessin de ma taille, jusqu’aux hanches, pour que la ligne reste harmonieuse, mais sans enlever trop d’ampleur à la jupe. Je pense avoir enlevé près de 5 cm en tout.
Puis la longueur : moins 10 centimètres et un ourlet double pour finir le bas de ma jupe. Ma robe Ariel est bien plus courte que le modèle de départ dont la jupe arrivait juste sous le genou, mais elle convient mieux à ma petite taille.

robe ariel LMV
Enfin, le plus compliqué… l’encolure et les manches. J’ai bien sûr décousu la parmenture et les manches avant de reprendre l’encolure. J’ai piqué les coutures d’épaule en diagonale et en enlevé quelques centimètres à l’encolure. Cela a, je crois, quelque peu modifié la forme des emmanchures, mais j’avoue ne pas m’en être formalisée et j’ai recousu les manches en fronçant plus pour réduire l’embu. Une technique peu orthodoxe qui a donné un peu plus de volume sur les épaules. Ceci-dit, la prochaine fois, je ferai ça mieux. Et finalement, j’ai redessiné et recousu la parmenture.

Et la voilà ! Ma petite robe noire.

Ariel_LMV

***

Patron : robe Ariel, La Maison Victor sept/oct 2015
Tissu : crêpe polyester et lurex, Mondiel Textile

***

Avez-vous aussi réaliser la robe Ariel ? Est-ce que c’est un modèle qui vous plait aussi ? Dites moi tout et à très vite !

 

Bises,

Steph

 

Une réponse à « La robe Ariel »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.